Atelier du 28/02/2020: Communiquer avec aisance en situation nouvelle

En collaboration avec les Canaux et Port Parallèle, s’est déroulé le 28/02/20 un nouvel atelier animé par Jean-Marc Espinoza regroupant 10 créatrices et créateurs d’entreprises.




Les situations scolaires que nous avons vécues dans notre enfance nous ont souvent incité à nous conformer à un modèle et nous ont peu permis de révéler notre singularité. De ce fait, en fonction de nos représentations et des croyances que nous nous sommes progressivement forgées, nous n’avons pas appris à reconnaître et à valoriser nos différences.


Ainsi, nous pouvons craindre que lors de présentations orales et/ou de prises de parole en public surgisse à notre insu, «quelque chose de nous» que nous connaissons mal ou que nous avons intériorisé comme étant «non conforme», ou «non recevable» par autrui, car peu commun. Cela a pour effet de nous maintenir dans une sorte de «retenue», laquelle peut-être préjudiciable à nos objectifs de communication, tant il est vrai qu’en la matière, nous mémorisons mieux ce qui est différent, singulier, que ce que nous reconnaissons comme étant la norme.


Dans notre société, nous avons délégué ce pouvoir «d’être vraiment singulier» aux arts en général, mais aussi aux acteurs et actrices de cinéma et de théâtre en leur confiant la mission de nous «représenter» notamment par l'expression de multiples émotions, telles que la colère, la joie, ou la tristesse… afin que, par jeu de miroir, nous spectateurs, nous puissions accéder à cette singularité le temps de la projection d’un film ou d’une représentation théâtrale.

En nous réappropriant notre capacité d’expression, nous pouvons nous relier les uns aux autres avec plus d’authenticité et partager de nous-mêmes des ressources et des richesses sensibles, uniques. Grâce à cet «auto-alignement», nous éprouvons des sentiments de sécurité et de force pour communiquer de façon juste et efficace.


Mais comment faire pour s’autoriser à assumer sa singularité ? Lors de l’atelier, François s’est présenté comme étant une personne très timide et se disant habituellement déstabilisé lors de situations aux enjeux importants (présentation en public, présentation client…).

Et bien François a révélé beaucoup d’aisance lors du tournage de sa scène improvisée en binôme. Lors du débriefing, il a évoqué la raison suivante : «j’ai éprouvé une vraie facilité pour aller au bout de l’exercice car je l’ai vécu comme un jeu. Ce n’est pas moi qui m’exposait, mais un personnage que j’inventais».


C’est ici que la démarche de l’Auteur-Acteur-Spectateur®, mise en oeuvre par CINÉKIP au sein de ses ateliers atteint son but en permettant aux personnes de «revêtir» les «habits» de ce qu’elles imaginent être «quelqu’un d’autre» et ainsi de ne pas subir les pressions qu’habituellement elles s’infligent lorsqu’elles s’exposent au regard des autres. Cela leur donne plus d’assurance dans ce qu’elles expérimentent comme un jeu. La scène étant filmée puis ensuite visionnée, chacun peut «objectiver l’expérience», ce qui lui en facilite l’appropriation comme étant, non pas «un autre soi-même», mais «une autre facette de soi».


Autrement dit, la démarche de l’Auteur-Acteur-Spectateur® propose une médiation permettant de se décentrer pour s’autoriser à expérimenter les situations de façon nouvelle. Ainsi, chacun peut découvrir de multiples soft skills ou potentiels et entrevoir, ce qui est très enrichissant, un nouveau champ des possibles !



#softskills, #potentiels, #singularité, #emotions, #jeu, #teambuilding

CINÉKIP est hébergé par la coopérative CRESCENDO

23, rue du Champ de Foire

61100 Flers

Tél. : +33 (0)6 04 45 60 71

contact@cinekip.fr

Siret : 510 290 786 000 35 

©2020 CINÉKIP - TOUS DROITS RÉSERVÉS

UN SITE SIGNÉ :